1 - Accueil

Chers amis, chers lecteurs,

Ce Site, appelé "César et les Gaulois", est dédié aux connaisseurs du BELLUM GALLICUM, livre écrit par Jules César, proconsul de la Gaule transalpine et cisalpine aux environs de  50 avant J.C. C’est le seul récit qui nous soit parvenu de cette guerre qui est capitale pour le monde occidental. César mena une campagne militaire de style conquête, genre contre-guérilla, qui a duré huit ans, contre des populations celtes.

N.B.  Il reste quelques écrits autres en latin ou grec sur ces évènements , mais parus ultérieurement, et qui seront pris en compte car fort utiles.

Ce livre est donc notre SOURCE. Il a été écrit par le Général en chef, vainqueur, Jules César pour rendre compte de ses actions au Sénat de Rome. Le récit des deux dernières années de la guerre a été inspiré par César, mais celui-ci étant déjà dans ses guerres civiles, c'est Hirtius qui, après les Ides de Mars 44, a fini la rédaction du  livre VIII. 

Vers la fin de ses campagnes gauloises, après avoir pu vaincre ses adversaires au début en les divisant, il a trouvé sur son chemin un adversaire redoutable, VERCINGETORIX, qui sut fédérer les diverses cités de la Gaule. Ces évènements ne sont réellement connus que par les écrits de César.

N.B.  L’époque qui va suivre dite Gallo-Romaine ( l’Empire romain) vit l’installation d’une administration sérieuse, d'une langue, d'une écriture officielle en plus du grec des commerçants. Avec l’émergence de l’Eglise Catholique qui va contribuer à cimenter cette organisation  cette civilisation va passer à travers les invasions germano-slaves jusqu’à Clovis, premier  roi de France.

Après cette longue introduction, il nous reste à préciser l’architecture de nos propos :

  1. L’essentiel sera la présentation de plusieurs batailles de César où nous allons déranger l’orthodoxie admise ou née depuis le XIX ème siècle, surtout sous Napoléon III.
  2. Comme la plupart des villes gauloises étaient formées de bâtiments en bois ou en terre, les vestiges sont rares et peu probants, sauf quelques tombes de chefs. De plus, les villes ou villages actuels sont souvent bâtis sur les anciens sites gaulois, ce qui ne facilite pas les trouvailles.
  3. C’est la lecture raisonnée du BELLUM GALLICUM  qui nous a fait sélectionner ces  sites de batailles. Elles sont décrites avec des considérations de César suffisantes pour pouvoir animer un raisonnement 2000 ans plus tard. Nous en avons deux  ou trois autres sous le coude. L'ordre de présentation est plutôt chronologique, sans hiérarchisation autre.